Menu
 trouve sur foguescales.fr/he1-quartier/ - Le symptome du voyageur

trouve sur foguescales.fr/he1-quartier/

Le symptome du voyageur

Qui est affecte ? symptomes mais pas de cure !

Nous sommes les avant-gardiste du digital nomadisme, la V2.0 des expatriés; La première génération à pouvoir travailler due à l'explosions de métiers du digital. Et ce n'est pas près de s'arrêter, en 2035 nous devrions être 1 milliard à en croire les statistiques de Pieter Levels. Les blogs se multiplient, les espaces de co-working aussi, les entreprises gèrent leur masse salarial grâce au télé-travail et avec des freelance; La culture d'entreprise se transforme peu à peu

Qui peut voyager ?

rooo ils savent pas faire les routes ici et puis ils parlent pas français !

Manger ça? Beurk ! heureusement qu'il y a de la nouritture francaise à l'hôtel.

Vous avez voyagé, vous les avez croisés ! les touriste de la  complainte; Ceux qui voyagent pour se plaindre et se conforter que leur pays est le seul qui est bien !

Et oui ! Il est important de comprendre que nous ne sommes pas tous fait pour voyager, le voyage c'est avant tout la découverte, sortir de sa zone de confort, partir à l'aventure avec son lot de problèmes en terre inconnu.
Il faut y être préparé, la route n'est pas toujours toute rose; se retrouver face à des problèmes dans un univers ou nous n'avons pas nos repères habituels est une expérience pour le moins intense.

Selon moi tous les profils ne sont pas fait pour partir vivre à l'etranger ! La découverte est une chose, savoir apprivoiser une culture sans la juger au travers des yeux de sa propre culture n'est pas donné à tout le monde.
On croise beaucoup de touristes qui passent leur temps à pester sur le pays dans lequel ils séjournent; Chaque différence culturelle, ou différence dans la facon de faire devient une faiblesse et un motif à critique.
Et ce pour diverses raisons, ils considèrent la culture dans laquelle ils ont grandit comme supérieur aux autres, ou bien vont juger au travers de cette culture native... ces préjugés sont des freins majeurs dans la découverte et l'apprentissage et pour la pluspart rendent impossible l'expatriation.

Vivre à l'étranger c'est s'arracher à ses racines, sa culture native pour essayer de s'immerger dans une autre et ça requiert une certaine ouverture d'esprit.


Qu'attendre du voyage ?


Le voyage c'est la giffle culturelle, Le KO de la decouverte; Parmi les meilleurs écoles qui soit ! Mais tout dépend de comment on voyage et pourquoi on voyage.
Voyager seul et vivre à l'étranger c'est d'abord se trouver soi,savoir ce que l'on vaut dans un monde qui n'est plus le notre ! Comment on se débrouille, comment on se sort des mauvais pas, comment on réagit à l'inconnu et comment on s'adapte à la différence.
C'est de découvrir un pays, ses merveilles, ses mauvais points et ses cultures. Savoir qu'ils pensent et vivent différemment mais que si nous étions née à leur place, nous penserions et vivrions comme eux; Il faut donc comprendre  avant de les juger.
Cet enrichissement personnel permet d'avoir un autre regard sur le monde d'ou l'on vient, en mettant le doigt sur des mauvais cotés de notre culture mais aussi ses avantages.

Je me rappelle être sorti la première fois d'Europe pour l'Afrique de l'ouest en pensant que j'allais les sauver de la misère, je suis revenu boulverse rien ne correspondait à ce que je m'imaginais; Finalement c'était eux qui m'avaient d'une certaine manière sauvés.
j'y ai re-fait quelques voyages et ma vie Parisienne ne me convenait plus, un jour j'ai tout quitté mon travail, ma copine et mon appartement pour partir vivre et voir ailleurs.


La maladie du voyageur

Et oui le voyageur a des maladies qui lui sont propre et pour lesquels il n'y a pas de vaccin. Je ne vais donc pas vous présenter la solution mais plus les différentes phases de la maladie.

  1. Les premieres fois pour les français ça commence par un manque de fromage et de nourriture  du pays ! on mange bien ailleurs mais quand meme un bon clacos...
  2. Certains passent par le symptome de la perte de la langue native, lorsqu'ils rentrent en France, certains mots ont disparus de leur mémoire et n'existe qu'en langue étrangere. (Bien que se symptome disparaisse avec le temps passe en France)
  3. On revoit nos priorités, notre notion de problème dans la vie et nos centre d'intêrets.
  4. On souffre de solitude de temps à autres
  5. Lors de notre retour, nos amis sont comme on les avait laissés, mais nous sommes différents ! et nous nous demandons si nous appartenons toujours à cette culture. Il est très difficile de partager nos experience et de se faire comprendre
  6. En France, on ne tarde pas à souffrir d'un mal-être sur lequel il est difficile de mettre des mots, et une envie de repartir

Et le retour en France ?

On me le demande souvent, tu reviens quand ? Pour moi comme une bonne parti des digital nomades, des vacance temporaires en France sont appreciées. Mais personne ne veut retourner y vivre pour de bon.

Cet article a été écris par Ben